Carême – Pâques 2019

Il est venu le temps de marcher vers Pâques à la suite de Jésus !

Chaque année, l’Église offre aux baptisés un temps privilégié pour renouer ou approfondir l’Alliance scellée avec Dieu au baptême. Les aléas de la vie et notre propre péché mettent à mal cette Alliance. La miséricorde de Dieu est pourtant acquise : encore faut-il l’accueillir. Le carême est ce chemin d’accueil et de conversion où Jésus se fait notre compagnon de route. Avec lui nous montons pas à pas vers la Croix pour entendre de sa bouche qu’aujourd’hui le salut nous est donné si nous avons l’humilité de le désirer et de préparer nos cœur à le recevoir. Quarante jours nous sont offerts pour retrouver le bonheur de l’Alliance conclue pour toujours et restaurée par la mort et la résurrection de Jésus, le Fils bien-aimé.

Alors, que faut-il faire ? Regarder et écouter le Christ ; c’est cette méthode que l’Église a depuis toujours privilégiée. Comme il a jeûné au désert, nous jeûnerons ; comme il a prié son Père, nous prierons ; comme il a donné sa vie par amour, nous nous offrirons avec Lui, pour ressusciter avec Lui.

C’est à une véritable retraite baptismale que les chrétiens sont ainsi conviés, une retraite qui les recentre sur l’essentiel : le renouvellement , dans la nuit de Pâques, de leur adhésion au Christ, par la profession de foi baptismale. Pour s’y préparer, le Carême est donné aux baptisés comme un temps pour revisiter leur vie chrétienne et retourner leur cœur vers le Christ. Convertir son cœur, le détourner du mal pour le retourner vers Dieu qui est tout amour et toute joie, voilà ce que notre Seigneur nous invite à faire.

« Je mettrai ma loi au plus profond d’eux-mêmes ; je l’inscrirai dans leur cœur » (Jr 31). Cette loi de l’Alliance Nouvelle entre Dieu et nous est celle de l’amour et du pardon qui s’accomplit en Jésus. Il n’est jamais trop tard : laissons Dieu la graver au fond de nos cœurs pour les renouveler.

Bon temps de carême et belle montée vers Pâques à la suite du Christ.

L’abbé Michel Vermeulen

Doyen de Mouscron

La semaine des Pèlerins

D’année en année, l’Église célèbre une semaine qu’elle qualifie de « sainte » et durant laquelle, haut et fort, elle rappelle aux fidèles qu’ils sont des pèlerins en marche avec leur Seigneur.

Le Dimanche des Rameaux et de la Passion, nous marchons derrière le Roi qui entre à Jérusalem. Comme il y a deux mille ans, nos rues se drapent de manteaux jetés sur son passage, nos mains lui tendent les rameaux pour l’heure de la victoire, et nous chantons : « Hosanna au fils de David ! Bénis soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux ! »

Le Jeudi saint, nous nous souvenons du peuple juif qui mange en hâte l’agneau pascal et marche vers la liberté. De Jésus, en qui s’accomplit le véritable passage – la véritable pâque – du monde de l’esclavage à celui de la vie, nous recevons le commandement par excellence de ceux qui marchent aux côtés des plus démunis pour qu’ils reprennent goût à l’existence : « pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime ! »

Le Vendredi saint, à la suite du condamné portant lui-même sa croix, nous marchons vers le lieu dit en hébreu : Golgotha, là où il est crucifié et où ses bras étendus dessinent le signe indélébile de l’alliance entre Dieu et les hommes : « O croix plus noble que les cèdres, sur toi la vie du monde est clouée, sur toi le Christ a triomphé : la mort a détruit la mort ! Gloire à toi, Jésus Sauveur, ta croix nous donne la vie ! »

Et le Samedi saint, à l’heure où bientôt commence le premier jour de la semaine, nous marchons avec les femmes vers le tombeau. Mais ce n’est pas le Corps du Seigneur Jésus que nous trouvons, c’est un ange qui nous dit : « Vous cherchez le Crucifié ? Mais il n’est pas ici, il est ressuscité ! Partez rejoindre vos frères et annoncez-leur la nouvelle ! » Merveilleuse nuit où le Seigneur chemine à la tête de son peuple et le fait renaître au petit matin.

« Peuple où s’avance le Seigneur, marche avec lui parmi les hommes. Dieu saura bien ouvrir ton cœur pour que tu portes sa Parole. » Parole de celui qui a dit : « Je suis le Chemin, la Vérité, La Vie ».

Sainte Semaine !

Mercredi des cendres : 6 mars

9h00 Mont-à-Leux

9h30 Tuquet

18h00 Saint Barthélemy

18h00 Risquons-Tout

18h30 Sacré Cœur

Repas solidaire et fraternel pour entrer en carême

Le mercredi 6 mars à 12h ou à 19h30 au Shalom (95 rue de Menin)

repas partagé dans la simplicité et la prière (potage et pain).

Participation libre, pas de réservation, bienvenue à tous.

Célébration du sacrement de la pénitence et de la réconciliation

Célébration avec une préparation communautaire et absolution individuelle:

le lundi 8 avril à 19h00 à l’église du Risquons-Tout.

Célébrations individuelles

Tous les mercredis de 18h30 à 19h à l’église St Barthélemy

mardi 9 avril de 17h à 18h à l’église du Risquons-Tout

lundi 15 avril de 16h à 17h à l’église de la Coquinie

lundi 15 avril de 17h à 18h à l’église du Nouveau Monde

mardi 16 avril de 9h30 à 10h30 à l’église Saint Barthélemy

mercredi 17 avril de 17h30 à 18h30 à l’église St Barthélemy

mercredi 17 avril de 18h30 à 19h00 à l’église du Sacré Cœur

jeudi 18 avril de 9h30 à 10h30 à l’église du Mont-à-Leux

vendredi 19 avril de 16h00 à 17h00 à l’église du Tuquet

Célébrations de la Semaine Sainte

Dimanche des Rameaux et de la Passion

Entrée solennelle dans la Semaine Sainte par la bénédiction des rameaux suivie de la messe de la Passion du Seigneur.

Messes des 13 et 14 avril suivant l’horaire habituel.

Jeudi 18 avril à 19h00 : célébration eucharistique en mémoire de la Cène du Seigneur à l’église du Sacré Cœur .

Vendredi Saint 19 avril

15h00 Chemin de croix dans toutes les églises sauf à la Coquinie et au Sacré-Coeur

18h30 Office de la passion et de la mort du Seigneur à l’église Notre Dame de la paix à la Coquinie

20h00 veillée autour de la croix animée par les jeunes à l’église Bon Pasteur du Nouveau Monde

Samedi 20 avril à 20h00 : veillée et eucharistie pascale à Saint Barthélemy

Dimanche de Pâques 21 avril : eucharistie solennelle de la Résurrection du Seigneur

8h15 Nouveau Monde

9h30 Coquinie

9h30 Mont-à-Leux

9h45 Gare

10h45 Tuquet

11h00 Centre

11h00 Risquons-Tout

Attention : pas de messe à 18h