La Grotte de Notre-Dame de Lourdes au Mont-à-Leux

Sources qui ont inspiré cet article : Les Chapelles de Mouscron par Charles-Clovis Selosse, 1962

La grotte au début du 20ème siècle (Source Cartafana Mouscron)

UN PEU D’HISTOIRE :

.

Au Mont-à-Leux, une grotte a été édifiée en l’honneur de Notre-Dame de lourdes à la suite d’une promesse faite, en 1881, par Monsieur Jean-Baptiste Bossut, rue des Moulins, pour obtenir la guérison de son fils. C’est ainsi qu’au pied de la statue de Notre-Dame exposée à la grotte, nous pouvons lire :  » À ma Mère – reconnaissance – supplication – J.B. – 20 août 1881. « 

Lors de la construction de l’église provisoire de la paroisse du Mont-à-Leux, qui fut commencée le 15 mai 1883, on avait transporté à l’extrémité du terrain, au bord du sentier qui mènait au Haut-Judas au bois de la Châtellenie, aujourd’hui rue de la Grotte, les terres extraites des fondations. On en fit un monticule, auquel on adapta bientôt une grotte de Notre-Dame de Lourdes. Un petit sanctuaire était aménagé autour de la Grotte et comportait :

  • Une petite esplanade
  • Une grande chapelle provisoire dont le bâtiment est encore présent à quelques pas de la Grotte et sert de lieu de fêtes et de réunions
  • Un petit bâtiment contenant deux petites chapelles encore présent aujourd’hui, tenant lieu de local pour les Scouts du mont-à-Leux
  • Une petite chapelle, face à la Grotte. Elle a été démolie à l’occasion des travaux d’aménagement de voirie de la rue de la Grotte. Elle se situait, approximativement, à l’emplacement actuel des maisons se trouvant en face de la Grotte
  • De beaux arbres agrémentaient et embellissaient le site et les alentours de la Grotte

Note : Les bâtiments des chapelles internes devaient par la suite devenir l’école des filles (école Sainte-Thérèse) et ensuite devenir l’actuel local scout.

La promesse de Monsieur J.-B. Bossut était exécutée !

Au début de l’année de 2010, des paroissiens et Monsieur le doyen Philippe Pêtre tentent une mise route d’un projet de rénovation de la grotte. Des activités de soutien sont entreprises et un appel aux dons est lancé. Hélas, les fonds récoltés s’avèrent être insuffisants.

Depuis quelques années, un groupe d’habitants de la rue s’est mobilisé pour entretenir la Grotte. Ils tentent, tant bien que mal, de préserver le pieux site en lui rendant un peu de son éclat d’antan. L’avenir de la grotte est pour le moment incertain, quel avenir lui réservons-nous ?

.

La grotte dans son état actuel. Elle est une des dernières avec celle de l’église Saint-Paul (Risquons-Tout) à être encore debout. (Source Paroisse de Mouscron)

.

DESCRIPTIONS :

La statue de Notre-Dame de Lourdes restaurée par les voisins direct de la grotte (Source Paroisse de Mouscron)

Jadis, lorsque les pèlerins entraient dans le sanctuaire, leurs regards étaient attirés par la reproduction de la grotte de Massabiel. Le mur de clôture était construit en forme de demi-cercle. Des tableaux représentaient les 15 mystères du Rosaire et étaient fixés sur la face intérieure de l’enceinte. Derrière la grotte, sur le monticule, de grands arbres déployaient leurs branches, et dans la pénombre, seul le bruit des feuilles brisaient le calme du lieu.

Dans l’enceinte qui faisait face à la grotte, il y avait une chapelle vitrée, un groupe représente la Vierge offrant le chapelet à Saint-Dominique et Sainte-Catherine de Sienne. Lorsque les pèlerins contournaient la grotte, ils arrivaient à une chapelle plus importante, dans laquelle ils pouvaient voir une « Piéta » et devant elle un grand chandelier et des bougies, reflet d’une supplique à la Mère des Douleurs. Avec les aménagements et les rénovations de la rue de la grotte, le sanctuaire devait disparaître ne laissant plus en place que la grotte et quelques arbres.

Les dernières célébrations et dévotions ont étés présidées par Monsieur l’abbé Michel Patijn au début des années 2000. Depuis son départ comme curé doyen dans le borinage, il n’y a plus eu de célébrations eucharistiques, mis à part les quelques dévotions populaires, entretiens et fleurissements fait par des voisins direct de la grotte.