Le pèlerinage en TGV du mois de juillet à Lourdes

Samedi 22 juillet :

8 h du matin, les membres de l’hospitalité arrivent en gare de Tourcoing. Chacun est à la tâche pour préparer les deux TGV qui nous achemineront vers Lourdes.

Vers 9 h les premiers bus des pèlerins et des malades arrivent en gare. La fourmilière des hospitalier(e)s et des brancardier(e)s s’active. Chacun(e), avec un grand sourire, accueille du mieux qu’il le peut chacun d’entre eux.

9 h 46′, le coup de sifflet donne le feu vert à notre train. Nous voici à nouveau en route pour Lourdes, pour aller à la rencontre de Notre-Dame.

Pendant le trajet les jeunes sont créatifs. Dans notre compartiment, ils animent un quiz de chansons et de musiques, une chaise musicale (il faut le voir pour le croire, cela marche), ils s’entretiennent avec les malades et les moins valides. Le voyage, dès lors, passe très vite.

Il est +/- 17 h, nous approchons de la gare de Lourdes. Chacun s’empresse de se coller à la fenêtre de son compartiment pour observer furtivement les sanctuaires et la « Grotte » de Massabielle.

17 h 05’, nous achevons notre déplacement. Nous sommes accueillis par des Scouts de France et des hospitaliers et brancardiers de Lourdes. Ceux-ci nous aident à déplacer les malades vers les cars de l’hospitalité et les différents bus qui les achemineront vers l’Accueil Marie Saint Frai et l’hôtel de la Croix des Bretons, ou vers les hôtels qui sont assignés à chacun.

 

 

 

 

 

 

 

 

Aux environs de 18 h, nous installons les malades et les moins valides dans les chambres.

À 19 h, une formation est donnée aux nouveaux brancardier(e)s en la salle des transits et aux garages des carrosses.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 23 juillet :

9 h, nous nous rendons dans les sanctuaires en l’église Sainte Bernadette côté Grotte. Jean-Louis Hiroux nous accueille et présente le programme de notre pèlerinage, ainsi que le thème annuel des Sanctuaires de Lourdes que nous allons prier tout au long de la semaine : « Le Seigneur fit pour moi de grandes choses ».

9 h 30′, nous célébrons la messe d’ouverture avec notre père évêque.

Vers 14 h 30′, nous nous rendons auprès de Notre-Dame à la Grotte pour prier le chapelet. Là, nous y déposons toutes les intentions reçues de nos communautés et nous les associons à toutes celles qui seront priées à la Grotte.

15 h. Après le chapelet, nous passons dans la Grotte.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 24 juillet :

Vers 9 h, malgré la pluie, nous nous rendons en la salle Mgr Théas qui se trouve juste à côté du musée Sainte Bernadette.

À 9 h 15′, les jeunes de nos différents groupes animent notre méditation du chemin de croix dans une chapelle comble.

 

 

 

 

 

 

 

 

14 h, monsieur le vicaire épiscopal Philippe Vermeersch nous partage une catéchèse sur l’Onction des Malades en la salle Notre-Dame de Joie à Saint Frai.

Nous nous rendons ensuite en l’église Sainte Bernadette côté Grotte où chacun à l’occasion de vivre et recevoir le sacrement de la Réconciliation.

 

 

 

 

 

 

 

 

16 h, Messe et célébration de la Réconciliation.

 

 

 

 

 

 

 

 

20 h 30′, l’occasion nous est donnée de vivre une rencontre avec notre évêque, monseigneur Guy Harpigny.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 25 juillet :

Á 9 h 45′, nous célébrons la messe à la Grotte, moment ultime et important de notre pèlerinage.

 

 

 

 

 

 

 

 

Vers 11 h, rendez-vous nous est donné pour la photographie de groupe au parvis de la basilique du Rosaire.

 

17 h, nous participons avec émotions à la Procession Eucharistique à la suite de notre Seigneur Jésus-Christ.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 26 juillet :

Nous nous levons très tôt pour nos rendre, vers 9 h 30′, aux grottes de Bétharram. Nous allons visiter les grottes et puis vivre, après une bonne collation, un temps de convivialité avec chacun et une célébration eucharistique qui conclura cette journée de détente.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vers 21 h : Voici le moment d’un autre temps fort du pèlerinage… « La Procession Mariale ».

Jeudi 27 juillet :

À nouveau un réveil très matinal qui nous mène à nouveau, vers 8 h 30′, en l’église Sainte Bernadette. Là-bas, nous accompagnons nos frères et sœurs malades, nous les « portons » dans nos cœurs et nos prières à l’occasion de célébration de la messe avec Onction des Malades.

 

 

 

 

 

 

 

 

16 h, nous nous rassemblons auprès de la statue de la Vierge Couronnée. Nous partons en procession en passant devant la Grotte, nous traversons le Gave de Lourdes sur le nouveau pont des sanctuaires, et nous nous rendons directement jusqu’aux brûloirs.

Aux brûloirs, nous entonnant des chants à Notre-Dame, pendant que notre évêque bénit et allume les deux cierges offerts par les dons de tous les pèlerins.

16 h 45′, encore en l’église Sainte Bernadette côté Grotte, nous assistons et encourageons les hospitalier(e)s et les brancardier(e)s qui ont ici l’occasion de s’engager dans l’hospitalité ou pour ceux et celles qui ont accomplis plusieurs années de services.

Cette cérémonie est aussi l’Envoi de notre assemblée, la fin de notre pèlerinage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 28 juillet :

La nuit la plus courte du pèlerinage, mais aussi la journée la plus chargée d’émotions.

Dès 6 h, nous déplaçons les différents matériels et bagages pour pouvoir les acheminer vers le train.

Vers 8 h 45′, nous accompagnons les malades vers les bus et les cars qui les mèneront jusqu’au train de notre retour. Des premières larmes s’écoulent des visages, l’empathie nous submerge tous.

En gare de Lourdes, le premier TGV quitte la gare de Lourdes. Le second, le nôtre, quitte à son tour gare de Lourdes aux environs de 10 h 50. Les premiers kilomètres sont silencieux et habités des souvenirs forts de notre pèlerinage à Lourdes. Mais néanmoins, celui-ci se poursuit toujours.

50’ plus tard, nous rejoignons le 1er TGV en gare de Dax et nous sommes attachés à lui. Et c’est « ensemble », que nous continuons notre périple de « retour ».

Vers 18 h, nous arrivons en gare de Tourcoing. L’émotion et la confusion sont présentes toutes les deux. Nous sommes un peu désorganisés. Mais la présence d’hospitaliers des pèlerinages des mois de mai et août nous aide beaucoup. Nous nous appuyions sur leur expérience du TGV pour effectuer cette nouvelle forme de désarmement du train. Merci à eux.

Entre 19 h et 19 h 30′ les nombreux bus quittent la gare de Tourcoing pour acheminer les nombreux malades et pèlerins vers leurs lieux de résidence. Pour certains, le voyage ne s’achèvera que vers 22 h 30′.

Nous nous quittons et espérons le prochain pèlerinage !

Le groupe Arc-En-Ciel.

 

La vidéo :

Voir ou revoir les anciennes vidéos :

.