Au cours du Carême, prions le Chemin de croix de la colline des Espélugues à Lourdes – n°2

Introduction :

Chaque vendredi, nous nous réunissons pour nous mettre à la suite de Jésus. Jésus « portant lui-même sa croix, sortit en direction du lieu dit : Le Crâne. » Nous croyons que chacun de ses pas, chacun de ses gestes et chacune de ses paroles, et aussi ce qu’ont vécu et accompli ceux qui étaient là en ces jours là, nous parlent aujourd’hui. C’est aussi dans sa souffrance et dans sa mort que Jésus, le Christ nous révèle la vérité sur Dieu et sur l’homme. Nous allons participer à ce Chemin de croix. Que veut dire participer ? Participer c’est reconnaître, avec Jésus nos difficultés à nous. Cela veut dire marcher dans sa vie, en imitant Jésus, lui qui est assis à la droite de Dieu.

(Cf. Saint Jean-Paul II)


Prière :

Seigneur Jésus-Christ, remplis nos cœurs de la lumière de ton Esprit, afin que, te suivant sur ton dernier chemin, nous devenions plus proches de Toi, nous comprenions un peu de ta mort et de ta résurrection.

Source qui nous a inspirée les textes : « Chemin de croix – colline des Espélugues – Lourdes » Sanctuaires de Lourdes.


Photographies et vidéo : La Paroisse de Mouscron


1ère Station : Jésus est condamné à mort

Nous t’adorons, Ô Christ, et nous te bénissons, Parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

De l’Évangile de Luc (23, 13-24)

Ayant convoqué les grands prêtres, les chefs et le peuple, Pilate leur dit : « Vous m’avez présenté cet homme comme détournant le peuple, et voici que je l’ai interrogé devant vous, et je n’ai trouvé cet homme coupable d’aucun des crimes dont vous l’accusez. Hérode non plus d’ailleurs, puisqu’il l’a renvoyé devant nous. Vous le voyez ; cet homme n’a rien fait qui mérite la mort. Je le relâcherai donc, après l’avoir châtié. » Mais eux se mirent à pousser des cris tous ensemble : « À mort cet homme ! Et relâche-nous Barabbas. » Ce dernier avait été jeté en prison pour une sédition survenue dans la ville et pour meurtre. De nouveau Pilate qui voulait relâcher Jésus leur adressa la parole […] mais eux insistaient à grands cris demandant qu’il soit crucifié ; et leurs clameurs gagnaient en violence. Pilate relâcha celui qui avait été jeté en prison pour sédition et meurtre, celui qu’ils réclamaient. Quand à Jésus, il le livra à leur bon plaisir.

Prière : Nous te prions, Seigneur, pour tous ceux qui sont victimes des jugements rapides, des ignorances, de l’orgueil ou de la jalousie des autres. Nous te prions aussi pour nous, nos communautés, quand nous sommes tentés de nous décourager, de nous révolter, d’abandonner notre foi.

Notre père…


2ème Station : Jésus est chargé de sa Croix

Nous t’adorons, Ô Christ, et nous te bénissons, Parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

De l’Évangile de Jean (10, 17-18 ; 19, 17)

Le Père m’aime parce que je donne ma vie pour la reprendre. Personne ne me l’enlève ; mais je la donne de moi-même. J’ai le pouvoir de la donner et le pouvoir de la reprendre ; tel est le commandement que j’ai reçu du Père. » « Et il sortit en portant sa croix et vint au lieu-dit du Crâne – ce qui se dit en Hébreux Golgotha. »

Prière : Donne-nous des yeux, Seigneur, pour voir que tu subis ta passion pour les péchés de l’humanité. Fais-nous comprendre que ta justice divine naît de l’amour et s’accomplit dans l’amour. Que nous puissions avec ton aide donner notre propre vie pour nous ouvrir à ta vie divine.

Notre père…


3ème Station : Jésus tombe pour la première fois

Nous t’adorons, Ô Christ, et nous te bénissons, Parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

Du Livre des Lamentations (3, 1-9)

Je suis l’homme qui voit l’humiliation sous son bâton déchaîné ; c’est moi qu’il emmène et fait marcher sous les ténèbres et non dans la lumière[…]. Il ronge ma chair et ma peau, il brise mes os ; il amoncelle contre moi et il met tout autour poison et difficulté. Il a construit un mur tout autour pour que je ne sorte pas ; il alourdit ma chaîne. J’ai beau crier et appeler au secours, il étouffe ma prière. Il mure mes chemins avec des pierres de taille ; il brouille mes sentiers.

Prière : Nous te prions, Seigneur, pour les victimes innocentes des jeux pervers des puissants. Nous te prions pour les enfants mutilés par les explosions de toutes les guerres, toujours injustes. Nous te prions pour tous les migrants qui risquent chaque jour leur vie, dans l’espoir d’avoir de meilleures conditions de vie. Et donne-nous le courage de porter mutuellement nos fardeaux.

Notre Père …


4ème Station : Jésus rencontre sa mère

Nous t’adorons, Ô Christ, et nous te bénissons, Parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

De l’Évangile de Luc (2, 34-35)

Siméon les bénit et s’adressa à sa mère : Celui-ci est pour la ruine et la résurrection de beaucoup en Israël ; il sera un signe de contradiction afin que soient révélés les pensées d’un grand nombre. Et quant à toi, une épée traversera ton âme.

Prière : Nous cherchons refuge auprès de toi, sainte Mère de Dieu ; ne méprise pas nos humbles prières, dans les épreuves que nous traversons, et libère-nous de tout danger, Vierge glorieuse et bénie. Ainsi soit-il.

Je vous salue Marie, …


5ème Station : Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa Croix

Nous t’adorons, Ô Christ, et nous te bénissons, Parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

De l’Évangile de Marc (15, 21)

Ils le menèrent dehors pour le crucifier. Et ils requirent pour porter la croix, Simon de Cyrène, père d’Alexandre et de Rufus, qui passait par là, revenant des champs.

Prière : Nous te prions, Seigneur, pour tous ces anonymes qui essayent de soulager les souffrances de leur prochain. Pour tous ceux dont la croix est trop pesante. Apprends-nous à nous laisser aider quand nous sommes tentés de nous enfermer dans nos difficultés.

Notre père …


6ème Station : Véronique essuie la face de Jésus-Christ

Nous t’adorons, Ô Christ, et nous te bénissons, Parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

Du Livre des Prophètes (53, 2-3)

Il n’avait ni aspect ni prestance pour que nous le remarquions, ni apparence pour que nous le cherchions. Il était méprisé, laissé de côté par les hommes, homme de douleur, familier de la souffrance, tel devant qui l’on cache son visage ; oui, méprisé, nous ne l’estimions nullement.

Prière : Nous te demandons pardon, Seigneur, pour nos raisonnements froids et secs. Pour notre moralisme et toutes nos arrières-pensées, nos préjugés souvent aveugles. Enseigne-nous comment voir ton visage dans ces visages défigurés par la souffrance, le mal, le péché.

Notre Père…


7ème Station : Jésus tombe pour la seconde fois

Nous t’adorons, Ô Christ, et nous te bénissons, Parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

De la Première Lettre de Pierre (2, 23-24)

Le Christ a souffert pour vous, vous laissant un modèle afin que vous suiviez ses traces, lui qui n’as pas commis de fautes[…] lui qui, insulté, ne rendait pas l’insulte, souffrant ne menaçait pas, mais qui s’en remettait à celui qui juge avec justice, lui qui, sur le bois, a porté lui-même nos fautes dans son corps, afin que, morts à nos fautes, nous vivions pour la justice ; lui dont la meurtrissure vous a guéris.

Prière : Seigneur, enseigne-nous à ne pas nous décourager devant nos péchés mais à réagir et à nous relever, ne pas juger celui qui tombe mais lui tendre la main. Mets-nous à l’abri des pièges de l’habitude.

Notre Père…


8ème Station : Jésus rencontre les femmes de Jérusalem

Nous t’adorons, Ô Christ, et nous te bénissons, Parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

De l’Évangile de Luc (23, 27-31)

Une grande masse de gens le suivait ainsi que les femmes qui se frappaient la poitrine et se lamentaient sur lui. Mais, se retournant vers elles, Jésus leur dit. « Filles de Jérusalem ! Ne pleurez pas sur moi ! Pleurez plutôt sur vous-mêmes et sur vos enfants ! Car voici venir des jours où l’on dira : Heureuses les femmes stériles et les entrailles qui m’ont enfanté, et les seins qui n’ont pas nourri ! Alors on se mettra à dire aux montagnes : Tombez sur nous ! Et aux collines : couvrez-vous ! Car si l’on traite ainsi le bois vert, qu’adviendra-t-il du sec ? »

Prière : Seigneur, tu viens partager notre souffrance par cette croix absurde et scandaleuse. Apprends-nous à nous approcher de notre frère souffrant avec délicatesse, respect et pudeur. Enseigne-nous à entrer silencieusement dans un vrai respect du mystère.

Notre père…


9ème Station : Jésus tombe pour la troisième fois

Nous t’adorons, Ô Christ, et nous te bénissons, Parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

De la Première lettre aux Corinthiens (2, 1-5)

Pour moi, frères, quand je suis venu chez vous, je ne suis pas venu vous annoncer le témoignage de Dieu avec le prestige de la parole et de la sagesse. Non, je n’ai rien voulu savoir parmi vous, sinon Jésus et Jésus-Christ crucifié. Moi-même, je me suis présenté à vous faible, craintif et tout tremblant, et ma parole et mon message n’avaient rein des discours persuasifs de la sagesse ; c’était une démonstration d’Esprit et de puissance, afin que votre foi reposât, non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu.

Prière : Nous te prions, Seigneur, pour que les responsables des peuples comprennent cette notion de service. Accorde-nous de fuir cette tentation du pouvoir. Que notre sagesse soit toujours celle de la croix.

Notre père…


10ème Station : Jésus est dépouillé de ses vêtements

Nous t’adorons, Ô Christ, et nous te bénissons, Parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

De l’Évangile de Jean (19, 23-24)

Lorsque les soldats eurent crucifié Jésus, ils prirent les vêtements et firent quatre parts, une part pour chaque soldat et la tunique. Or la tunique était sans coutures, tissée d’une pièce à partir du haut, ils se dirent donc entre eux : « Ne la déchirons pas, mais tirons au sort qui l’aura » afin que l’écriture fût accomplie. Ils se sont partagé mes habits, et mon vêtement, ils l’ont tiré au sort. Voilà ce que firent les soldats.

Prière : Nous prions le Seigneur à partir de nos intentions pour une ou des personnes qui nous touchent de près, et qui vivent une situation de précarité. Nous te prions Seigneur…

Notre Père…


11ème Station : Jésus est cloué sur la Croix

Nous t’adorons, Ô Christ, et nous te bénissons, Parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

De l’Évangile de Jean (3, 14-16)

Comme Moïse éleva le serpent dans le désert, ainsi faut-il que soit élevé le Fils de l’homme, afin que quiconque croit ait par lui la vie éternelle. Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne se perde pas.

Prière : À nous qui comptons sur la sécurité, sur l’argent, sur le nombre, sur le pouvoir, sur les techniques d’avant-garde, sur la force, sur les lois, sur la culture… donne-nous le courage de compter sur l’amour et sur la folie de la Croix.

Notre père…

Nous prenons le temps de faire silence en nous, Silence de la souffrance, silence de l’incompréhension


12ème Station : Jésus meurt sur la Croix

Nous t’adorons, Ô Christ, et nous te bénissons, Parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

De l’Évangile de Marc (15, 33-37)

Quand arriva l’heure de midi, l’obscurité se fit sur la terre entière jusqu’à trois heures. Et à trois heures, Jésus clama en un grand cri : « Eloï, Eloï, lama sabachtani ? » Ce qui veut dire : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? » […] Puis jetant un grand cri, il expira.

Nous prions respectueusement tout en silence pendant un court moment.

Prière : Pour que nous retrouvions l’innocence, tu as éprouvé le péché. Pour que nous retrouvions le Ciel, tu t’es senti abandonné. Pour nous rendre la vie véritable, ici, sur la terre, tu as voulu que le Père te semble loin de toi. Tu es Dieu, pour moi, mon Dieu ; notre Dieu, Dieu d’amour infini.

Notre père…

C’est un scandale que la mort de Jésus. Scandale de tuer un innocent. Cela arrive si souvent aujourd’hui encore…


13ème Station : Jésus est détaché de la Croix

Nous t’adorons, Ô Christ, et nous te bénissons, Parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

De l’Évangile de marc (13, 25-46)

Déjà le soir était venu et comme c’était la préparation, c’est-à-dire la veille du Sabbat, Joseph d’Arimathie, membre notable du conseil, qui attendait aussi le royaume de Dieu, s’en vint trouver hardiment Pilate et réclama le corps de Jésus. Pilate s’étonna qu’il fût déjà mort et, ayant fait appeler de centurion, il lui demanda s’il était mort depuis longtemps. Informé par le centurion, il octroya le corps de Jésus.

Prière : « …Quels yeux pourraient garder leurs larmes À voir la Mère de l’Adorable Sous le poids d’un tel supplice ? Quel homme au monde sans se repentir Pourrait contempler le martyre De la Mère de son Fils ?… » Jacopone da Todi, [Sabat Mater]

Je vous salue Marie…


14ème Station : Jésus est mis au tombeaux

Nous t’adorons, Ô Christ, et nous te bénissons, Parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

De l’Évangile de Marc (15, 46)

Joseph d’Arimathie ayant acheté un linceul, descendit Jésus, l’enveloppa dans le linceul et le déposa dans une tombe qui avait été taillée dans le roc ; puis il roula une pierre à l’entrée du tombeau.

Prière : « Seigneur, accorde-nous de croire à ta parole : en vérité, en vérité, je vous le dis : si le grain tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. » Évangile de Jean (12, 24-25)

Notre père…


15ème Station (à Pâques) : Jésus sort vivant du tombeaux

Nous t’adorons, Ô Christ, et nous te bénissons, Parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

De l’Évangile de Marc (16, 1-6)

Quand le sabbat fur passé, Marie de Magdala, Marie, mère de Jacques, et Salomé, achetèrent des aromates pour aller oindre le corps. Et de grand matin, elles vont à la tombe, le soleil s’étant levé. Elles se disaient entre elle : « Qui nous roulera la pierre pour dégager l’entrée du tombeau ? » Et ayant levé les yeux, elles virent que la pierre avait été roulée de côté : or elle était fort grande. Étant entrées dans le tombeau, elles virent un jeune homme assis à droite, vêtu d’une robe blanche, et elles furent saisies de stupeur. Mais il leur dit : « Ne vous effrayez pas. C’est Jésus le Nazaréen que vous cherchez, le Crucifié : il est ressuscité, il n’est pas ici ».

Prière : Reine du ciel, réjouis-toi, alléluia ! Car le Seigneur que tu as porté, alléluia, est ressuscité comme il l’avait dit, alléluia, Reine du ciel, prie Dieu pour nous, alléluia.

Je vous salue Marie…


Fin du chemin de croix :

« Ne fallait-il pas que le Messie souffrît tout cela pour entrer dans sa gloire ? » Ces paroles de Jésus aux disciples résonnent dans nos cœurs. Au début, le croyant mort, les disciples sont découragés et abattus. Il est difficile de comprendre pourquoi il faut mourir avant d’avoir la vie éternelle.

Le douloureux événement de la crucifixion que nous venons de contempler deviendra ainsi pour chacun de nous une attente avant la grande joie de ce samedi Saint qui approche. Et nous entendrons Alléluia ! Jésus est vivant ! Lui que l’on croyait mort, il est ressuscité ! Attendons samedi avec espérance, car il n’est pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime.

Notre Père…