MESSAGE A L’OCCASION DU RAMADAN ET DE LA FETE A LA FIN DU MOIS DE RAMADAN 2022 (2 AVRIL – 1 MAI)
ID AL-FITR/RAMAZAN BAYRAMI, 2/3 MAI 2022

MESSAGE A L’OCCASION DU RAMADAN ET DE LA FETE A LA FIN DU MOIS DE RAMADAN 2022 (2 AVRIL – 1 MAI)
ID AL-FITR/RAMAZAN BAYRAMI, 2/3 MAI 2022


« Confessez donc vos péchés les uns aux autres et priez les uns pour les autres, afin que vous trouviez la
guérison. La prière fervente d’un juste accomplit beaucoup. » Jac 5, 16
« Ta prière est un réconfort pour eux. Et Allah est Audient et Omniscient. » At-Taubah 9,103


Chères amies musulmanes et chers amis musulmans,

Pour la première fois depuis longtemps, le carême chrétien, qui a commencé le mercredi des Cendres (2 mars 2022) et se termine le jeudi saint (14 avril 2022) juste avant Pâques (17 avril 2022), et le ramadan musulman (qui a commencé le 3 avril et se termine le 1er mai) vont à nouveau se chevaucher. Nous sommes reconnaissants pour cette occasion de nous renforcer mutuellement dans le jeûne et la prière pendant cette période.

Chaque année, pendant le Carême ou le Ramadan, nous avons l’occasion de nous rapprocher du Créateur et de notre prochain. Cette année, nous pouvons réaliser ensemble ce double mouvement. Ainsi, nous pouvons faire preuve de solidarité non seulement envers les membres de notre communauté, mais aussi et surtout envers les membres de l’autre communauté religieuse. Nous sommes appelés à être les témoins de l’immense amour et de la miséricorde de Dieu. Par notre jeûne et notre prière communs, nous ne renforçons pas seulement nos propres cœurs, qui s’ouvrent à nos frères et sœurs, mais nous tendons nos mains au monde entier. Notre prière commune les uns pour les autres peut ainsi devenir une inspiration pour une démarche commune de solidarité envers les plus vulnérables de notre société. De cette façon, nous donnons nos cœurs et nos mains à la miséricorde sans limite qu’attend chaque être humain.

Prions donc les uns pour les autres pendant ce temps fort spirituel : qu’il renforce les liens qui unissent nos religions et nos communautés. Profitons de cette prière commune pour nous rencontrer, pour célébrer ensemble la rupture du jeûne et pour nous écouter les uns les autres.

Que soient bénis la fin du Ramadan et l’Aïd el-Fitr.


Guy Harpigny, Évêque Référent pour le dialogue interreligieux
Lode Van Hecke, Évêque Référent pour le dialogue interreligieux
Steven Fuite, Président du Synode de l’Église protestante unie de Belgique